Que faire ensemble ?

Solo alto, 1975, restauré en 2020, 198 cm x 117 cm, assemblage de chutes de courtepointes, collection particulière © Paulette Patout

Solo alto, 1975, restauré en 2020, 198 cm x 117 cm,  assemblage de chutes de courtepointes, collection particulière © Paulette Patout

Exposer mes créations dans des lieux publics et protégés

Les thèmes de mes assemblages sont actuels et fédérateurs. Ils concernent donc tous les publics. Les contrastes des couleurs et des matières intriguent. Leurs très grands formats en renforcent l’impact.

Mes créations se veulent nomades : enroulées autour de leur barre de suspension pour le transport, leur installation est aisée. Elle s’effectue au moyen de deux crochets fixés en haut d’un mur ou au plafond. Parfois un scénographe conçoit un support spécifique, comme ce fut le cas pour Solo alto dans les locaux du Conseil départemental de Meurthe-et-Moselle.

Illustrer un évènement citoyen, un congrès, une manifestation scientifique ou culturelle

Notre planète va mal, comment l’ignorer ? Depuis des décennies, les experts mondiaux s’en alarment et leurs propos sont largement relayés par les médias. Echanges, paroles, mais finalement peu d’actions. Du bla-bla, comme le regrettait Greta Thunberg à l’issue d’une énième conférence.

Parle à mon cœur, ma tête est malade, m’a dit mon voisin. Il entend par là que les apports des scientifiques sont rationnels et précieux, mais abstraits et froids. Il m’incite à les compléter et les réchauffer en présentant des émotions véhiculées dans des créations plastiques : elles parleront à nos sens et à nos cœurs.

Imaginons : vous envisagez d’organiser un évènement sur la pollution des océans ? Accrochez dans votre hall d’accueil mon Océan plastiqué, septuor. Comment rester de marbre devant les fonds tapissés de canettes d’alu et de masques anti-Covid. Indignation garantie.

Que faire ensemble

Océan plastiqué, détail des masques et canettes

Que faire ensemble

Océan plastiqué, septuor, 2020, 193 x 152 cm, ensemble de sept panneaux amovibles sur une voile ancienne, matières textiles et déchets © Paulette Patout

Animer une création collective à partir d’un thème qui vous tient à cœur

Atelier participatif de Saint-Thélo

Regarder mes assemblages suscite d’abord de la curiosité puis des échanges. Le locataire d’un HLM va évoquer les dégradations et les incivilités qu’il supporte au quotidien. Ceux qui ont été infectés par des virus se focaliseront sur leurs formes et leurs couleurs. La couturière s’informera sur la mercerie utilisée. Ces réactions sont la preuve de la diversité des visiteurs qui, parfois, se transforment en contributeurs.

Au départ ils semblent dubitatifs, puis leurs visages s’éclairent lorsqu’ils découvrent que tout est prévu pour qu’ils puissent devenir acteurs en créant ensemble un assemblage qui témoignera.

C’est ainsi que les visiteurs du circuit de la Route du lin ont pu réaliser en août 2021 une œuvre collective. L’association Mémoire en demeure m’avait demandé d’animer en résidence un atelier sur un thème donné :  Autour du fil. A moi de prévoir la démarche et les matériaux nécessaires pour illustrer la pollution des océans.

Durant trois jours, j’ai incité une cinquantaine de visiteurs de 6 à 74 ans à s’installer dans mon atelier nomade. Après avoir observé les zones déjà occupées dans la trame proposée, ils ont fouillé avec ravissement dans le stock des déchets disponibles. Il y a beaucoup de bleu, remarque une dame, alors je vais coudre à côté ce fragment de ciré jaune, ça va trancher. Ils se sont complétés et parfois entraidés.

Le résultat, étonnamment cohérent, est toujours visible à St Thélo, village patrimonial des Côtes d’Armor. Un petit moment agréable, avec peu de choses pour occuper ses mains, quelques instants d’une vie, a déclaré un contributeur, marin de son état.

Que faire ensemble
Que faire ensemble

Atelier participatif de Lannédern

Lannédern : petite commune située au centre du Finistère. Environ 300 habitants dans ce bourg au sein duquel certains ont à cœur de favoriser les rencontres. La bibliothèque et l’atelier d’écriture s’activent : en 2019, obtention du label Village en poésie (https://www.printempsdespoetes.com/Villes-et-villages-en-poesie).

Le 19 mars 2022, la petite communauté se mobilise pour participer à l’édition nationale du Printemps des Poètes (https://www.printempsdespoetes.com). Le thème était inspirant : l’éphémère. Activités diverses autour de ce mot : poèmes écrits sur des ardoises installées ensuite dans les rues, soirée partage de poèmes en présence d’un poète breton contemporain : Jean-Paul Kermarec.

Pour l’occasion, j’ai conçu un assemblage inspiré de l’affiche nationale et du tableau de Fragonard : La Liseuse. A chaque printemps les arbres se couvrent de leurs feuillages : 18 contributeurs locaux ont donc habillé les branches nues avec de belles feuilles bien vertes. Avant l’épinglage, chacun avait calligraphié un mot en lien avec sa conception de l’éphémère : amour, nuage, etc.

De l’avis de tous, chaleureux moment de partage dans un contexte international incertain et violent.

La liseuse de l’éphémère, 2022, 200 cm x 140 cm, assemblage de tissus et de canevas anciens, collection particulière © Paulette Patout

Assemblage participatif de Lopérec

A Lopérec, exposition du 30 juillet au 7 août 2022, en association avec Dominique Resmon, photographe. Je donnais à voir mes créations. J’avais également préparé un assemblage participatif : Je prête ma main pour la paix.

Les visiteurs étaient invités à devenir des contributeurs en s’associant à ce thème fédérateur. Ils ont pu découper dans le tissu de leur choix l’empreinte de leur main, puis  l’épingler sur l’assemblage. Environ 70 personnes de toutes générations ont ainsi rassemblé leurs énergies pour aider les oiseaux à semer la paix.

Fragment laissé par un couple sur notre livre d’or : Merci pour ce moment convivial et serein. Nous repartons enrichis de vos regards d’artistes sincères. D’abord étonnés d’être invités à mettre notre patte dans un assemblage déjà structuré, nous en partons réconfortés. C’est inespéré et précieux !

Je prête ma main pour la paix, 2022, 160 cm x 200 cm, chutes textiles,  collection particulière © Paulette Patout

Un visiteur, ému d’avoir été invité à prêter sa main dans une création.

Atelier participatif de Douarnenez

En septembre 2023, je suis accueillie à Douarnenez par Ali Saad dans sa galerie/café/poèmes : Livraisemblable. Dans la mémoire collective de ce port sardinier un combat social mémorable reste ancré. En 1924, plus de 2000 ouvrières des conserveries se mirent en grève pour améliorer leurs conditions de travail. En face : 42 usiniers qui les exploitaient sans vergogne. Au bout de 6 semaines, victoire des Penn sardines.

En m’inspirant d’une affiche créée par Alain Le Quernec, j’ai créé la structure de deux assemblages participatifs : défilé de ces femmes en lutte agitant leurs drapeaux rouges au-dessus de leurs petites coiffes blanches.

Une contributrice devant La victoire des Sardinières, lors de l’exposition à Livraisemblable à Douarnenez.

Là encore, environ 90 contributeurs ont choisi un tissu pour y découper une sardine, épinglée ensuite à la base du cortège des manifestantes. Dans l’onglet Galeries, cliquez sur Combats : les Penn Sardines défileront devant vos yeux.

Découper d’abord, épingler ensuite.